Wiki Simvol
Le wiki de Simvol dédié à la simulation avec FS2020




A320 MCDU

De simvolwiki
Aller à la navigation Aller à la recherche
le MCDU
Patsy09.png
Auteur : Patsy09
Pays Drapeau-france.jpg France
Région Blason Midi-Pyrenees.jpg Midi Pyrénées
Département Blason 09.jpg Ariège
Matériel
Carte-mère ASUS ROG Strix Z790 A-Gaming D
CPU Intel I7 13700k
RAM 64 Gb
CG Geforce RTX 3090
VRAM 24 Gb
SSD 1 To
Ecrans 1 (38GL950G)
Manette 1 Alpha Flight
Manette 2 Bravo Throttle Quadrant
Internet Fibre (en rêve)
Divers
MSFS MS Store
Type-MSFS Deluxe Premium
OACI LFBO










Airbus A320 : l'interface avec l'ordinateur de bord MCDU
A320 volet 2 0096.png

Dans la page "Cockpit", j'avais fait une rapide présentation du FMGC et décrit sommairement le MCDU. Dans cette partie, je vais le présenter (vue d'ensemble) jusqu'à sa programmation.
Le FMGC (Flight Management Guidance Control) est l’ordinateur, l’unité centrale qui récupère les informations, calcule la trajectoire en fonction de celles-ci et envoie les données correspondantes aux écrans de l’équipage (PFD et ND). L’analogie avec votre équipement informatique = c’est l’unité centrale de votre ordinateur.
Le MCDU (Multifunctional Control and Display Unit) est une des interfaces avec le pilote. L’analogie la plus proche est = le clavier de l’ordinateur.






MDCU vue d'ensemble

Le MCDU est l’interface principale entre le pilote et le système de commande de vol. Il est utilisé pour entrer le plan de vol, contrôles et modifications, entrée du poids brut, carburant, températures, etc.
Le MCDU contient un écran d’affichage, des lignes et des clés de sélection et un clavier.

A320 volet 2 0097.png

A320 volet 2 0098.png

A320 volet 2 0099.png

A320 volet 2 0100.png

Le clavier contient des touches alphanumériques pour l’entrée des données et des touches spéciales. Les touches de sélection de page dans la partie supérieure appellent les pages correspondantes du MCDU.
La touche CLR efface élimine les entrées au Scratchpad, un caractère à la fois.
Si le scratchpad[1] est vide, l’appui sur CLR affichera CLR dans le Scratchpad. Ceci est utilisé pour effacer ou restaurer les données par défaut des champs pouvant être effacés.
La touche OVFY est utilisée pour marquer un point de cheminement dans un plan de vol comme point à survoler.
Le slash (/) est utilisé pour séparer des parties d’entrées pour les champs permettant deux entrées (par exemple, vitesse et altitude pour une contrainte associée à un point de cheminement).

LES PAGES DU MCDU

A320 volet 2 0101.png

A320 volet 2 0102.png

A320 volet 2 0103.png

A320 volet 2 0104.png

A320 volet 2 0105.png

A320 volet 2 0106.png

Cette rapide présentation des pages du MCDU montre la complexité apparente de cette interface. Il est vrai qu'il y a tellement de données que nous pourrions nous y perdre.
Néanmoins, nous allons pouvoir entreprendre une programmation type mais avant cela j'en termine avec les principes généraux.

NB : Pour ceux qui suivront ce dossier, Il peut y avoir quelques erreurs que sûrement les experts découvriront.

Définitions préalables

Plan de vol


Les plans de vol représentent la route entre les aéroports d’origine et de destination, et consistent en une succession de points de cheminement. Un plan de vol peut être entré manuellement à la page F-PLN.

Les plans de vol peuvent être sauvegardés tel un fichier et chargés ultérieurement.

Entrer un nom d'itinéraire à la page INIT permet de charger automatiquement un plan de vol, si un tel fichier existe.

Plan de vol latéral


Un plan de vol latéral peut inclure les éléments qui suivent :

• Piste de décollage. • Départ standard aux instruments (SID)[2]. • Points de cheminement de route et couloirs aériens. • Route terminale d’arrivée standard (STAR[3]). • Approche et piste d’atterrissage. • Plan de vol alternatif.

Un aéroport de déroutement et un plan de vol alternatif peuvent être spécifiés.

Si un déroutement est souhaité, la destination alternative peut être activée en n’importe quel point, et le plan de vol alternatif inséré à l’intérieur du plan de vol actif au départ d’un point de cheminement choisi.

Plan de vol vertical


Le plan de vol vertical est créé automatiquement par le FMS basé sur les niveaux de vol de croisière, données de performances entrées, et toutes les contraintes de vitesse et d’altitude associées aux points de cheminement.

Ce plan de vol vertical est calculé pour fournir le meilleur profil d’altitude et de vitesse pour le vol.

Quand un plan de vol vertical est calculé, le FMS est capable de prévoir l’altitude, la vitesse, le temps de vol, le carburant pour chaque point de cheminement et pour la destination.

Chaque point de cheminement peut contenir une contrainte de vitesse et d’altitude. De telles contraintes requièrent que le point de cheminement soit passé à, au-dessus de, en dessous d’une altitude spécifique, et d’une vitesse donnée.

Les limitations de vitesse donnent la vitesse limite maximale en dessous d’une altitude spécifique.

Des vitesses limites peuvent exister pour les aéroports d’origine et de destination.

Le mode vertical calculé donne la montée optimale, si possible, de façon à voler au niveau de croisière le plus longtemps possible, et le plan de descente cible utilisant le moins de poussée.

Après que le plan de vol vertical ait été calculé, le FMS insère automatiquement des faux points de cheminement dans le plan de vol représentant les points auxquels la vitesse devra changer.

Les faux points de cheminement peuvent changer ou disparaître si le plan de vol est recalculé, suite à un changement de mode de guidage ou de performances.

Données de performances


Le MCDU accepte les entrées comme l’index de coût, le niveau de croisière, poids à vide, réserve de carburant, carburant embarqué, température avérée… Sur la base de ces entrées, le FMS calcule automatiquement les limites de poussée des moteurs, les vitesses économiques pour chaque phase de vol, les limites de l’enveloppe de vol, et tous les autres paramètres requis pour le vol automatisé.

A320 volet 2 0107.png

Programmation du MDCU

A320 volet 2 0112.png

D.I.F.R.I.P.S[4]


Quand vient le moment de configurer l'ordinateur de bord via le MCDU, il y a pas mal de données à rentrer et le risque d'erreurs est élevé. C'est le gros morceau, le moment où il va falloir insérer les bons chiffres.

F.M.S = l'ordinateur de bord va utiliser des données contenues dans le plan de vol, il faut donc le configurer.

Pour ce faire, les pilotes utilisent un acronyme ou moyen mnémotechnique afin de respecter un ordre de procédure et de limiter ce risque d'erreurs = c'est D.I.F.R.I.P.S. Il fait référence à une suite de touches que l'on va actionner sur le MCDU.

Si toutes les données sont importantes, c'est bien NAVIGATION + PERFORMANCES qui vont sécuriser et optimiser le vol.

A320 volet 2 0113.png

L'A320 étant très automatisé, l'utilisation adéquate du MCDU est presque plus importante que le pilotage proprement dit.

Une autre façon de voir le chemin tout en retenant que le plan de vol donne des chiffres INITIAUX. Il faudra de toute manière les affiner en final car il peut y avoir des modifications à apporter car la masse change, le fuel total embarqué etc.

A320 volet 2 0114.png

Page DATA


A320 volet 2 0115.png

Page INIT - A


A320 volet 2 0116.png

A320 volet 2 0117.png

Page F-PNL


A320 volet 2 0118.png

A320 volet 2 0119.png

A320 volet 2 0120.png

A320 volet 2 0121.png

A320 volet 2 0122.png

Page RAD NAV


A320 volet 2 0123.png

Page INIT B


A320 volet 2 0124.png

A320 volet 2 0125.png


Page PERF


A320 volet 2 0126.png

A320 volet 2 0127.png

A320 volet 2 0128.png

Concernant la page PERF, voici quelques explications supplémentaires (c'est dire que c'est assez complexe...) :

A320 volet 2 0129.png

A320 volet 2 0130.png

A320 volet 2 0131.png

A320 volet 2 0132.png

A320 volet 2 0133.png

A320 volet 2 0134.png

Le FMGC calculera les vitesses gérées pour vous pour chaque phase du vol, mais vous pouvez sélectionner une vitesse différente à tout moment via le FCU, et vous pouvez également programmer une vitesse présélectionnée dans le MDCU.
La façon de le faire, est de demander NEXT PHASE avec la touche "LSK6R[5]", et sur la page PERF CLB, vous pouvez entrer une valeur de vitesse et appuyer sur la touche "LSK4L" pour la verrouiller.
Le mode ACT passera de MANAGED[6] à SELECTED[7] si vous faites cela, mais vous pouvez le rétablir de la même manière que vous avez basculé le NAVDB actif sur la page A/C STATUS.
Vous pouvez le faire pour tout ou partie des phases, il suffit de les sélectionner avec la touche "LSK6-R".

Page SEC-FPL


A320 volet 2 0135.png

Conclusion


La programmation du MCDU est terminée. Vous connaissez maintenant toutes les étapes vraiment basiques et essentielles pour mettre en place la phase de pré-vol dans le MCDU.

A320 volet 2 0136.png

Bien sûr, il y a beaucoup de choses que nous n’avons pas encore couvertes et beaucoup plus à apprendre. La meilleure façon de faire c'est de s'entraîner à maîtriser les touches et le clavier en programmant ses vols.

Vous trouverez sur le site SIMVOL, d'autres articles ou tutos qui pourront certainement mieux compléter les informations de ces pages wiki.

A320 volet 2 0137.png

Notes et Références

  1. Scratchpad : ligne en bas de l'écran dans laquelle s'affiche ce qui est entré au clavier du MCDU
  2. SID (Standard Instrument Departure) : procédures de départ "IFR" d'un aéroport contrôlé. Elles sont indiquées dans les cartes (SIA, Jeppesen, Navigraph)
  3. STAR (Standard Terminal Arrival Route) : procédures d'arrivées "IFR" sur les aéroports contrôlés. Elles sont indiquées dans les cartes (SIA, Jeppesen, Navigraph)
  4. D.I.F.R.I.P.S : mnémonique pour se rappeler l'ordre des opérations à effectuer dans la programmation du MCDU
  5. LSKxR ou LSKxL : codification normalisée des touches latérales de l'écran MCDU. Le chiffre indique la ligne et R ou L pour les touches à droite ou à gauche de l'écran
  6. Managed : c'est le pilote automatique qui a la main
  7. Selected : ce sont les pilotes qui ont la main